Mise en avant

Bienvenue !

 

Bienvenue !

Sur ce blog vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour vivre votre grossesse et votre allaitement en toute sérénité ! Au menu :

  • Des conseils d’experts, grâce à l’expérience d’une doula, ou à l’intervention de spécialistes de l’allaitement
  • Des témoignages de femmes et d’hommes sur tous les petits (et grands) sujets autour de la grossesse et de l’allaitement
  • Des jeux-concours exclusifs
  • Et bien d’autres choses encore !

Véritable relais de la marque d’accompagnement à l’allaitement Laitdy Jo, l’objectif ici est de VOUS laisser la parole. Parce que chaque grossesse et chaque allaitement est unique, vous êtes les mieux placés pour en parler J

Vous souhaitez témoigner sur ce que vous vivez ou avez vécu ? Ecrivez-nous à communication@laitdyjo.com ! Je serai ravie d’en discuter avec vous !

Bonne visite sur notre blog, et à très vite

Alice

Interview n°2 de Mélanie : ce qui a changé après l’annonce de sa grossesse…

Après son interview de présentation, j’ai retrouvé Mélanie pour parler avec elle de comment son entourage a réagi après l’annonce de sa grossesse…

Comment as-tu annoncé ta grossesse à ton entourage ?

Je leur ai annoncé par téléphone essentiellement ! Mes parents ne voulaient pas installer Skype sur leur téléphone donc j’ai dû leur dire d’abord au téléphone, et après l’annonce ils ont bien voulu l’installer… Ma mère n’a pas arrêté de répéter « c’est bien les enfants, c’est bien », et mon père ne bougeait plus, ne parlait plus et avait le sourire jusqu’aux oreilles !

Du côté de Jessy, mon homme, sa mère est passée du rire aux larmes, puis
des larmes au rire ! Et sa sœur a dû s’asseoir parce qu’elle ne tenait plus sur ses jambes…

l_envie_de_melanie

Qu’est-ce qui a changé pour toi ?

J’ai tout de suite arrêté l’alcool. Plus compliqué, j’ai aussi décidé d’arrêter de fumer : j’ai fini mon paquet de roulées, et depuis je n’en ai pas racheté ! Par contre je taxe pas mal mes copines… Alors que je déteste les gens qui taxent ! Du coup pour essayer me rattraper je leur fais des virements bancaires… Chacun s’arrange avec sa conscience comme il peut 😉

Enfin, le plus insolite : je me suis mise à faire très attention à mon apparence ! J’ai ressenti le besoin de m’habiller de façon à ce que les gens comprennent que j’étais enceinte, et non pas en surpoids, je sortais très apprêtée.

Sinon je ne me suis pas interdit grand-chose, j’ai la chance d’être  immunisée contre la toxoplasmose. J’ai juste limité les aliments du type les sushis, les bons fromages… Mais sans m’en priver.

Et ton entourage, comment il a réagi ?

Oh lala mon dieu… Quand tu es enceinte, d’un coup plein de personnes veulent te donner plein de conseils ! Ceux de mon entourage portaient surtout sur l’alimentation : favoriser le bio, manger sain, me soigner avec des plantes et des huiles essentielles quand j’étais malade… En soi leurs conseils étaient bons… Mais il y en avait vraiment trop ! Le plus dur c’est de dire stop aux gens qu’on aime.

Je me suis sentie submergée. Ca provoquait l’effet inverse de ce que mon entourage voulait : plus ils me poussaient dans un sens, plus j’avais envie d’aller dans l’autre.

Pour finir, un souvenir particulièrement frappant ?

Le jour de l’annonce de ma grossesse, je me suis acheté un paquet de 12 babybels et en une demi-heure je les avais finis, alors que je n’en mange pas d’habitude ! C’est la seule envie que j’ai eue ce jour là !

Témoignage : comment l’allaitement a aidé F. à nourrir sainement son fils

Aujourd’hui c’est F., une jeune bloggeuse, qui partage avec nous son expérience de l’allaitement à l’étranger…

Il y a quelques mois, pour des raisons personnelles, j’ai dû me rendre dans un pays et plus particulièrement dans une ville où les petits pots bébé ne sont pas commercialisés en magasin et où les fruits et légumes ne sont pas de bonne qualité et parfois même inexistants. Je vous raconte donc comment l’allaitement m’a aidé à nourrir mon fils dans des conditions difficiles.

laitdyjo_temoignage_bloggeuse

J’étais partie avec l’idée que j’allais faire mes petits pots maison, mon fils avait bientôt 6 mois, l’âge pour lui de commencer la diversification alimentaire. J’avais alors acheté un robot cuiseur-vapeur pour bébés. Une fois arrivée, je suis tombée de haut ! Lorsqu’il y avait des arrivages de fruits et légumes je n’avais que très peu de choix : courgettes, carottes, pommes de terre, bananes, pommes, pêches et ils n’étaient pas très bons ni très frais : pas mûrs, presque moisis, sans goût … bref l’horreur totale !

De temps en temps j’achetais ce que je trouvais, alors je faisais des petites purées de courgettes, des compotes de pomme/banane, pomme/pêche. Et bim ! Mon appareil s’est cassé. Je n’avais plus rien pour lui faire à manger. Pour ma part, je mangeais beaucoup de légumineuses et de féculents ainsi que du poulet car les légumes n’étaient pas très bons à cuisiner. J’ai donc poursuivi mon allaitement exclusif à la demande (je n’ai jamais donné de lait en poudre à mon bébé). Il grandissait bien, grossissait bien. Les médecins disent que les besoins du bébé augmentent et changent, que le lait ne suffit plus alors je ne sais pas ce que cela a donné sur mon fils mais il grandissait toujours bien et se développait normalement. Il n’a pas pris autant de poids qu’il le fallait mais nous recherchons aujourd’hui la cause, car mon fils a été piqué par des insectes et a eu de nombreux vomissements et de la fièvre lorsque nous étions là-bas. En aucun cas le fait que j’allaite n’a été mis en cause par les médecins. Ils m’ont cependant dit qu’il est important de commencer à lui donner de la nourriture solide pour l’habituer et combler certains manques …

Aujourd’hui je suis rentrée en France, mon fils a fait des analyses et il ne manque de rien. J’ai commencé sa diversification alimentaire mais je lui donne toujours le sein à la demande. Pour moi c’est une évidence, l’allaitement est salvateur. Cela me fait penser un peu à la célèbre scène « Charité romaine » où une jeune fille, Pero, allaitait secrètement son père emprisonné et condamné à mourir de faim. On voit toute l’importance de l’allaitement et ses bénéfices.

F.

——–

Merci à F. pour son témoignage ! Retrouvez ses articles sur son blog : https://lestestsdefifi.wordpress.com/

La couleur du mois d’octobre : l’orange

couleur_du_mois_orangeLa couleur du mois d’octobre : l’orange ! Une couleur à la fois douce et pleine de pep’s, qui nous enveloppe dans la volupté de l’automne… Ca sent bon le chocolat chaud sous la couette, et les balades en forêt pleines de belles couleurs !

Présentation de Mélanie, enceinte de quelques mois…

Bonjour tout le monde !
Aujourd’hui je voudrais vous présenter Mélanie, enceinte de quelques mois, qui va nous accompagner tout au long de sa grossesse (et après !) et témoigner régulièrement de ce qu’elle vit au quotidien. Son but : dédramatiser la situation ! Etre enceinte n’est pas une maladie, alors on sourit les filles et les garçons !
Je vous laisse la découvrir :

Salut Mélanie ! Est-ce que tu peux te présenter ?

Mélanie_enceinte

Salut ! Je m’appelle Mélanie, j’ai 28 ans, et je suis pacsée depuis 2 ans avec le futur papa. J’ai une grande sœur, un papa artisan et une mère comptable. Je viens d’un milieu assez indépendant… Donc forcément au niveau de ma vie professionnelle je suis à mon compte, et je monte et accompagne des excursions dans ma région !

J’ai appris que j’étais enceinte dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 juin… Juste après la fête de la musique ! J’avais un retard de règles donc avec des copines j’ai acheté un test de grossesse. J’ai attendu leur départ pour leur faire parce que je ne voulais pas être trop déçue devant elles… Ca faisait déjà plusieurs mois que j’essayais avec mon homme ! Quand il affiché  +++ je me suis assise par terre dans les toilettes, et les seuls mots qui me venaient en tête étaient « Oh putain, oh putain » ! J’ai tout de suite appelé ma grande sœur. Quand mon chéri l’a appris à son tour, il a pleuré… J’ai aussi fait pleurer ma pharmacienne de joie quand je suis allée acheter un second test pour être sûre que j’étais bien enceinte ! Ce deuxième test, je l’ai fait dans les toilettes de mon généraliste. Là, je me suis dit « C’est parti pour l’aventure »…

On va te suivre un petit moment, qu’est-ce qui te pousse à participer à notre aventure ?

J’ai surtout envie de dédramatiser la situation ! A chaque fois que j’annonce que je suis enceinte à mes proches  c’est « Ohlala, mais comment tu vas faire »… Et moi j’ai envie de leur répondre, mais peace ! Ca ne sert à rien de se poser des questions trop en avance, ça se résoudra au fur et à mesure. Je n’ai pas encore commencé à réfléchir à l’allaitement par exemple… Je profite de l’instant présent !

Est-ce qu’il y a des thèmes qui te sont chers, et que tu aborderas ?

Je n’ai pas forcément d’idées pour l’instant… Ah si ! Récemment, avec mon chéri on a commencé à se poser la question du choix du nom de famille : on a deux positionnements très différents ! Moi je voudrais rajouter mon nom après celui de mon chéri, mais lui n’aime pas… Ca donnera sûrement naissance à un article ça ! 😉

Un petit mot pour la fin ?

« Ca va le faire » !

————

J’ai hâte de découvrir ses prochains témoignages… J’ai entendu parler d’un sujet concernant les comportements de son entourage une fois l’annonce de la grossesse faite 😉 vivement le mois prochain !