Bienvenue !

bienvenue

Sur ce blog vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour vivre votre grossesse et votre allaitement en toute sérénité ! Au menu :

  • Des conseils d’experts, grâce à l’expérience d’une doula, ou à l’intervention de spécialistes de l’allaitement
  • Des témoignages de femmes et d’hommes sur tous les petits (et grands) sujets autour de la grossesse et de l’allaitement
  • Des jeux-concours exclusifs
  • Et bien d’autres choses encore !

Véritable relais de la marque d’accompagnement à l’allaitement Laitdy Jo, l’objectif ici est de VOUS laisser la parole. Parce que chaque grossesse et chaque allaitement est unique, vous êtes les mieux placés pour en parler J

Vous souhaitez témoigner sur ce que vous vivez ou avez vécu ? Ecrivez-nous à communication@laitdyjo.com ! Je serai ravie d’en discuter avec vous !

Bonne visite sur notre blog, et à très vite

Alice

En route pour la maternité…!

  • Bonjour Mélanie, as-tu quelque chose à nous annoncer ? Il me semble que tu as fait un passage dans une certaine maternité ! Bon maintenant que James est né, peut-on revenir sur ces instants ? Raconte nous comment ça s’est passé.

Tout est allé très vite, dans l’après midi du 4 février j’ai eu quelques signes (légers saignements) qui m’ont fait dire que je devais aller à la maternité juste pour contrôler. J’étais dilatée à 2/10, alors j’ai décidé de rentrer chez moi car je n’avais pas perdu les eaux. Mais à 21h00 début des contractions. J’ai attendu 2h30 avant de retourner à la maternité où ils m’ont prise en charge à 23h45 et le dimanche 5 février à 2h11 baby James est arrivé.

  • Était-ce prévu que tu partes à cette date ?

Non, il est arrivé avec 3 semaines d’avance.

  • Avais-tu tout préparé ?

La chambre et la valise étaient prêtes depuis au moins 2 mois !!!

  • De quel détail du départ pour la maternité te souviens-tu ?

Au moment où j’ai dit à mon homme : « On y va, je tiens plus… »

  • Êtiez-vous inquiets, le papa de James et toi ?

Inquiets non, mais l’adrénaline montait car c’était notre premier bébé à tous les deux, donc on avait hâte de découvrir notre bébé.

  • Et d’ailleurs, comment était le papa ? Plutôt « cool, on va arriver à temps » tandis que toi tu stressais, ou au contraire stressé « tu as tout, mais où j’ai mis les clefs de la voiture !? C’est tout le temps la même chose, on ne trouve jamais rien ! » ou encore super attentionné « tu es sûre ma chérie, tu ne veux pas un verre d’eau avant de partir, prendre un bain, manger un petit truc pour prendre des forces ? » alors que toi tu sais que les minutes sont comptées ?

Le papa a été au top, il était assez serein vu la situation. Il avait les mots justes quand j’avais une contraction. On est arrivé à la maternité en plaisantant malgré tout, comme quoi ce bébé n’en faisait déjà qu’à sa tête puisque nous étions bloqués à la maternité pour la soirée, au lieu d’être dans le canapé relax devant un bon film ! hahaha

  • Et toi, te souviens-tu dans quel état émotionnel tu étais ? Qu’est ce que tu pouvais ressentir…

A partir du moment où les contractions se sont rapprochées entre 3 et 6 minutes, j’ai su au fond de moi que c’était pour bientôt et en effet quand j’ai été examinée, j’étais dilatée à 5/10. Maintenant je n’arrive plus à me représenter la douleur. Le corps oublie. Je sais juste que j’ai eu mal avant qu’on me pose la péridurale.

  • As-tu une anecdote dans la voiture qui t’emmène ou lors de l’entrée à la maternité ?

Au moment ou j’ai du pousser, entre deux contractions j’ai dit à la sage femme « J’ai trop faim », ce qui a fait rire tout le monde.

  • Et as-tu accouché rapidement ou James s’est fait attendre ?

Je suis arrivée aux urgences à 23h30, prise en charge à 23h45 et Baby James est arrivé à 2h11 !!! Pour un premier ça a été rapide, comme une lettre à la poste ! Comme quoi, c’est possible d’accoucher en moins de 12h sans que ce soit la panique !!

  • Et Le papa était-il avec toi dans la salle d’accouchement ? Quand on dit que c’est un grand moment pour tous les deux, comment l’avez-vous vécu ?

Le père a voulu assister à tout et heureusement ! Il a été un super coach (sans être lourd) au moment de la poussée mais aussi tout au long du processus de l’accouchement. On a eu quelques larmes de joie sans pour autant être dans l’extravagance. Le fait qu’il arrive si vite et avec 3 semaines d’avance ça reste un choc émotionnel, tout de même.

  • Quelle est la première image que tu as de James ?

Sur mon ventre !!

  • Est-ce que la sage-femme a présenté ton sein à James ? Comment cela s’est-il passé et comment as-tu trouvé la chose  (facile, difficile, compliqué, choquant…) ?

C’est l’auxiliaire puéricultrice qui me l’a mis au sein de manière un peu brutale mais ça a été efficace.

  • Que dirais-tu à la future maman qui entre en maternité aujourd’hui ?

Se faire confiance, et à l’équipe de la maternité. D’autres femmes l’ont fait avant toi et le feront après toi !

  • Une petite parenthèse : Qu’as-tu mis dans ta valise pour la Maternité ?

 Body, pyjama, serviette à capuche, lange, tétine, serviette pour la maman, serviettes hygiéniques maxiiiiiiii absorption !, nid d’ange, gigoteuse, chaussettes pour bébé, une tenue pour moi, pour chaque jour prévu à la maternité, mes papiers (carte sécu, mutuelle, dossier médical avec les échos, prises de sang etc.) ! et du MAQUILLAGE avec L’ANTI-CERNES (pour les visites c’est mieux…)

  • Et enfin, quels sont tes conseils pour bien vivre la Maternité ?

Bien s’épiler (car il va avoir beaucoup de personne qui vont venir vérifier si tout se remet correctement) !!! Prévoir de quoi manger car les repas de l’hôpital sont bof bof… et pour la sortie être entourée uniquement de personnes qui sont positives ! Et surtout qui nous laissent faire comme on l’entend. Après tout, c’est notre bébé et on fait en fonction du feeling !! 

– Mélanie, 29 ans –

Une histoire de poney…

Vous voulez rire ? L’état de femme enceinte nous fait vivre de nombreuses situations souvent drôles, cocasses, en tout cas inattendues !

C’était, début août. J’attendais un bébé pour fin septembre. Un deuxième enfant. J’étais donc déjà bien ronde ! Un bel après-midi du mois d’août, je vais me promener au parc avec mon aînée, ma petite fille de trois ans. C’était un beau et grand parc : des allées, des points d’eau et des rochers, des cascades, des bancs, de vieux et beaux arbres… L’endroit où l’on voit des balançoires, des terrains de sable, l’endroit idéal pour se promener avec des enfants et où il y a souvent toutes sortes d’animations ! Je portais ce jour-là une jupe longue, bleue marine avec une large ceinture élastique. Ce type de ceinture toute froncée posée sur mon ventre bien arrondi ; je vous laisse imaginer la ligne « tonneau » que ça me faisait ! Pour compléter le tableau, il faut savoir qu’ à l’époque j’avais les cheveux très raides, très lisses, et très longs ! Tellement longs que je m’asseyais dessus ! Ils étaient châtain clair brillaient volontiers au soleil, et, je les avais attachés en simple « queue de cheval » avec un élastique.. Cet après-midi là, donnant la main à ma petite fille, nous arpentions les allées de ce parc agréable. Elle me pose une question, je me penche alors pour lui répondre, la jupe suit le mouvement, la longue queue de cheval que je portais glisse sur le côté, et pendant que nous conversions doucement toutes les deux, moi toujours penchée pour être à sa hauteur, j’ entendit un grand éclat de rire derrière moi : je me retourne, et une autre maman, elle aussi avec sa petite fille, riait, mais riait ! Elle finit par me dire : « vous savez quand on est arrivé, ma petite fille vous a vue de loin, elle m’a dit « maman je pourrais faire un tour de cheval ? !… ! Et elle m’explique : « elle ne voyait pas votre visage, vous étiez penchée en avant, elle ne voyait que la longueur de vos cheveux… Et elle vous a pris pour un poney ! J’ai été amusée évidemment, un peu interloquée, mais pas autant que cette petite fille qui écarquillait des yeux surpris en comprenant sa méprise !

Chaque aventure est unique…et les vôtres, les noterez- vous pour plus tard les raconter à vos enfants qui auront grandi ? Profitez bien !

– Lou, 29 ans –

La couleur du mois

Mars

Jaune citron, moutarde, soleil, poussin, etc… Aucune couleur n’est plus joyeuse que le jaune ! C’est la couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle véhicule tonicité, dynamisme, intelligence et énergie. Elle permet d’égayer un univers et de le faire rayonner. En effet, le jaune est une couleur chaleureuse et stimulante. Tout comme le soleil qui diffuse ses rayons porteurs de vie sur terre, le jaune est la couleur de la vie et du mouvement. On parle bien sur du jaune vif, puisque le jaune pâle s’écarte de cette idée pour plutôt pointer la maladie, la morosité et la tristesse. Mais concentrons nous sur l’aspect positif de la chose ! Le jaune est également associé à la puissance, au pouvoir et à l’ego… à développer avec modération d’ailleurs… 01;) On retiendra avant tout que le jaune est la couleur de l’ouverture et du contact social : on l’associe à l’amitié et la fraternité ainsi qu’au savoir. Astuce déco : Le jaune fait entrer de la lumière dans la pièce et est le parfait compagnon des marrons, du blanc, du noir et du crème.

Une saint Valentin chocolatée

st Valentin30 Minutes pour confectionner ses propres chocolats fourrés :

Ingrédients : (150g de chocolat noir Dessert et de quoi fourrer à votre convenance)

Dans un premiers temps faites fondre la moitié du chocolat et versez en un peu chaque moule. Puis retournez les et mettez-les au réfrigérateur.

Une fois solides, disposez le coeur qu’il vous plaira dans vos moules. Du nutella, une ganache, une cerise à l’eau de vie, une gelée fruitée, de la noix de coco, etc…

Enfin, faites fondre la deuxième partie du chocolat et recouvrez entièrement la garniture. Conservez le tout au réfrigérateur.

Mon astuce perso : Fourrer les chocolats avec un mélange de Pralinoise (Poulain) fondue et de biscuits Gavottes émiettés. Le résultat est délicieux et très professionnel !

A vos fourneaux les filles ! Et mettez-en plein la vue à votre amoureux 😉

 

La couleur du mois

"Février rigoureux, effraie les plus frileux"
« Février rigoureux, effraie les plus frileux »

Quand on parle de bleu, on pense directement au ciel et à la mer. C’est pourquoi le bleu est une couleur qui symbolise la paix, le calme, la sérénité, la fraîcheur mais aussi la sensibilité et l’infini. En société, la couleur bleu est plutôt reconnue comme une couleur masculine, on opte en général pour une décoration ou des habits bleus pour les petits garçons et plutôt roses pour les petites filles. Mais est-ce toujours d’actualité ? En matière de décoration par exemple, le bleu foncé est idéal pour être utilisé en arrière-plan puisqu’il met en valeur les objets ou tableaux présentés, il peut être associé au vert frais, à des tons chauds ou à du bronze par exemple.

Voici maintenant 5 faits sur le bleu, que vous ignoriez :

  • Les bébés ne voient pas le bleu. Durant les 15 premiers jours suivant la naissance, les bébés voient en noir et blanc et les couleurs entrent progressivement dans leur vie. Le nourrisson commence alors à percevoir le bleu entre 4 et 6 mois.
  • Le bleu calme les épileptiques. En effet, cette couleur est connue pour ses vertus relaxantes et sédatives
  • Le bleu favorise la créativité ! La couleur renforce la capacité à débrider notre imagination.
  • Peu de bleu dans l’assiette, on le regarderait d’ailleurs de façon étrange, voire avec dégoût.
  • Le bleu nous fait acheter plus. Les couleurs froides aident à se sentir bien, se poser, réfléchir et ainsi augmenter son panier.