Interview n°2 de Mélanie : ce qui a changé après l’annonce de sa grossesse…

Après son interview de présentation, j’ai retrouvé Mélanie pour parler avec elle de comment son entourage a réagi après l’annonce de sa grossesse…

Comment as-tu annoncé ta grossesse à ton entourage ?

Je leur ai annoncé par téléphone essentiellement ! Mes parents ne voulaient pas installer Skype sur leur téléphone donc j’ai dû leur dire d’abord au téléphone, et après l’annonce ils ont bien voulu l’installer… Ma mère n’a pas arrêté de répéter « c’est bien les enfants, c’est bien », et mon père ne bougeait plus, ne parlait plus et avait le sourire jusqu’aux oreilles !

Du côté de Jessy, mon homme, sa mère est passée du rire aux larmes, puis
des larmes au rire ! Et sa sœur a dû s’asseoir parce qu’elle ne tenait plus sur ses jambes…

l_envie_de_melanie

Qu’est-ce qui a changé pour toi ?

J’ai tout de suite arrêté l’alcool. Plus compliqué, j’ai aussi décidé d’arrêter de fumer : j’ai fini mon paquet de roulées, et depuis je n’en ai pas racheté ! Par contre je taxe pas mal mes copines… Alors que je déteste les gens qui taxent ! Du coup pour essayer me rattraper je leur fais des virements bancaires… Chacun s’arrange avec sa conscience comme il peut 😉

Enfin, le plus insolite : je me suis mise à faire très attention à mon apparence ! J’ai ressenti le besoin de m’habiller de façon à ce que les gens comprennent que j’étais enceinte, et non pas en surpoids, je sortais très apprêtée.

Sinon je ne me suis pas interdit grand-chose, j’ai la chance d’être  immunisée contre la toxoplasmose. J’ai juste limité les aliments du type les sushis, les bons fromages… Mais sans m’en priver.

Et ton entourage, comment il a réagi ?

Oh lala mon dieu… Quand tu es enceinte, d’un coup plein de personnes veulent te donner plein de conseils ! Ceux de mon entourage portaient surtout sur l’alimentation : favoriser le bio, manger sain, me soigner avec des plantes et des huiles essentielles quand j’étais malade… En soi leurs conseils étaient bons… Mais il y en avait vraiment trop ! Le plus dur c’est de dire stop aux gens qu’on aime.

Je me suis sentie submergée. Ca provoquait l’effet inverse de ce que mon entourage voulait : plus ils me poussaient dans un sens, plus j’avais envie d’aller dans l’autre.

Pour finir, un souvenir particulièrement frappant ?

Le jour de l’annonce de ma grossesse, je me suis acheté un paquet de 12 babybels et en une demi-heure je les avais finis, alors que je n’en mange pas d’habitude ! C’est la seule envie que j’ai eue ce jour là !