Une histoire de poney…

Vous voulez rire ? L’état de femme enceinte nous fait vivre de nombreuses situations souvent drôles, cocasses, en tout cas inattendues !

C’était, début août. J’attendais un bébé pour fin septembre. Un deuxième enfant. J’étais donc déjà bien ronde ! Un bel après-midi du mois d’août, je vais me promener au parc avec mon aînée, ma petite fille de trois ans. C’était un beau et grand parc : des allées, des points d’eau et des rochers, des cascades, des bancs, de vieux et beaux arbres… L’endroit où l’on voit des balançoires, des terrains de sable, l’endroit idéal pour se promener avec des enfants et où il y a souvent toutes sortes d’animations ! Je portais ce jour-là une jupe longue, bleue marine avec une large ceinture élastique. Ce type de ceinture toute froncée posée sur mon ventre bien arrondi ; je vous laisse imaginer la ligne « tonneau » que ça me faisait ! Pour compléter le tableau, il faut savoir qu’ à l’époque j’avais les cheveux très raides, très lisses, et très longs ! Tellement longs que je m’asseyais dessus ! Ils étaient châtain clair brillaient volontiers au soleil, et, je les avais attachés en simple « queue de cheval » avec un élastique.. Cet après-midi là, donnant la main à ma petite fille, nous arpentions les allées de ce parc agréable. Elle me pose une question, je me penche alors pour lui répondre, la jupe suit le mouvement, la longue queue de cheval que je portais glisse sur le côté, et pendant que nous conversions doucement toutes les deux, moi toujours penchée pour être à sa hauteur, j’ entendit un grand éclat de rire derrière moi : je me retourne, et une autre maman, elle aussi avec sa petite fille, riait, mais riait ! Elle finit par me dire : « vous savez quand on est arrivé, ma petite fille vous a vue de loin, elle m’a dit « maman je pourrais faire un tour de cheval ? !… ! Et elle m’explique : « elle ne voyait pas votre visage, vous étiez penchée en avant, elle ne voyait que la longueur de vos cheveux… Et elle vous a pris pour un poney ! J’ai été amusée évidemment, un peu interloquée, mais pas autant que cette petite fille qui écarquillait des yeux surpris en comprenant sa méprise !

Chaque aventure est unique…et les vôtres, les noterez- vous pour plus tard les raconter à vos enfants qui auront grandi ? Profitez bien !

– Lou, 29 ans –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *